Regroupe trois villages: GIGEAN, POUSSAN et MONTBAZIN
Père Bogdan LESKO, curé.

ANNONCES DU 20 JUILLET AU 11 AOÛT 2024

(Historique de l'agenda)

LE PANIER DU Père Bogdan LESKO

Consultez le panier du Père Bogdan LESKO

panier du pere7578 consultations au total du panier.

Consulter tous les articles

082318

Les articles de la communauté HOZANA


Les 30 dernières infos insérés

Une graine de moutarde (Réflexions dominicales) du P. Bogdan LESKO

graine de moutarde5266 consultations au total.

Consulter tous les articles

LES CHANTS DE CHORALE

logo chants liturgiques

Glossaire et liens

Le savez-vous ?

Depuis le début du Vie siècle, on vénère à JERUSALEM, près de la piscine de Bézatha, le lieu où serait née la Vierge Marie. C’est dans la Basilique de la Nativité-de-Marie, devenue au XIIe siècle l’église Sainte-Anne, que saint Jean de Damas a célébré le mystère de ce jour : « Venez, tous : avec allégresse fêtons la naissance de l’allégresse du monde entier ! Aujourd’hui, à partir de la nature terrestre, un ciel a été formé sur la terre. Aujourd’hui est pour le monde le commencement du salut. »

La liturgie fait écho à ces paroles. Si « le commencement du salut » tient, en propres termes, à la maternité de Marie, on peut dire que la naissance de l’immaculée Mère de Dieu a fait « lever sur le monde l’espérance et l’aurore du salut. Dès son apparition sur terre, Marie occupe une place privilégiée dans le dessein de Dieu ; elle est « la Vierge qui enfantera un fils », celle par qui doit venir « le Soleil de justice, le Christ notre Dieu ». C’est pourquoi « nous célébrons sa naissance dans la joie » et en attendons pour le monde « un surcroît de paix ». Les Eglises d’Orient chantent pareillement : « Ce jour est le prélude de la joie universelle. En ce jour se sont mis à souffler les vents annonciateurs du salut » (Liturgie byzantine).
(source MAGNIFICAT n°166 septembre 2006)