Regroupe trois villages: GIGEAN, POUSSAN et MONTBAZIN
Père Bogdan LESKO, curé.

ANNONCES DU 13 au 21 AVRIL 2024

(Historique de l'agenda)

LE PANIER DU Père Bogdan LESKO

Consultez le panier du Père Bogdan LESKO

panier du pere7342 consultations au total du panier.

Consulter tous les articles

082318

Les articles de la communauté HOZANA


Les 30 dernières infos insérés

Une graine de moutarde (Réflexions dominicales) du P. Bogdan LESKO

graine de moutarde4958 consultations au total.

Consulter tous les articles

LES CHANTS DE CHORALE

logo chants liturgiques

Glossaire et liens

Le savez-vous ?

Cette Solennité se situe le vendredi après la fête du Saint Sacrement.

Si le XIXe siècle a été un siècle marial, il a aussi été « le siècle du Sacré Cœur » (Mgr d’Hulst).


La dévotion au Sacré Cœur, cœur de chair du Christ proposé à l’adoration des croyants comme symbole de l’amour de Dieu pour l’homme, commence à se répandre au XVIIe siècle grâce aux initiatives liturgiques de Saint Jean Eudes et surtout aux révélations reçues par Sainte Marguerite-Marie Alacoque dans son couvent de la Visitation à Paray-le-Monial (S-et L.)

En 1873, la majorité de l’Assemblée vote une loi déclarant d’utilité publique l’érection d’une basilique du Sacré Cœur à Montmartre (Adoration perpétuelle, 7 jours sur 7 et 24h sur 24 h adorateurs adultes et enfants adorateurs depuis plus de 100 ans)

En 1899, le pape Léon XIII publie l’encyclique ANNUM SACRUM, la première consacrée au culte du Sacré Cœur, dont elle précise les bases théologiques. A la fin de la même année, il procède à la consécration solennelle de l’univers au Sacré Cœur.

En 1903 il érige une archiconfrérie (association de fidèles établie canoniquement et bénéficiant de certains privilèges spirituels) ; elle voue un culte spécial au Cœur de Jésus instituant l’eucharistie. Ainsi est clairement manifestée le lien étroit entre dévotion au Sacré-Cœur et dévotion eucharistique ; celle-ci s’exprimera notamment par l’adoration du Saint Sacrement (avec développement de l’adoration perpétuelle) et par la pratique de la communion fréquente.

SOURCE THEO SENIOR