Regroupe trois villages: GIGEAN, POUSSAN et MONTBAZIN
Père Bogdan LESKO, curé.

ANNONCES DU 13 au 21 AVRIL 2024

(Historique de l'agenda)

 162. Is 60, 1-6, Solennité de l’Épiphanie du Seigneur, B, Réflexion 2024

Sœurs et Frères
Chers Lecteurs

    Mes premiers mots seront de vous présenter mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Je vous souhaite la joie de marcher avec le Christ et de vous inspirer, dans votre vie, des valeurs de son Évangile. Et, évidemment, je vous souhaite aussi la patience de lire et de méditer mes modestes réflexions – sourire.

   En ce dimanche de l’Épiphanie du Seigneur, nous méditons un extrait du livre du prophète Isaïe, et plus précisément du « Troisième Isaïe » (chapitres 56 à 66). Nous nous situons après le retour d’une partie des Israélites à Jérusalem ; mais cette Ville Sainte qu’ils retrouvent, ne ressemble plus du tout à celle de leurs parents et grands-parents (la captivité à Babylone a duré une cinquantaine d’années au VIe siècle avant J.C.). Le Temple est à reconstruire, et le culte est à restaurer dans sa pureté, en un temps de cohabitation avec les païens. Une triste réalité pour ce « petit troupeau » de fidèles revenant d’exil. Comment ne pas être découragés à la perspective de devoir repartir de « 0 ». Et si nous avons du mal à nous mettre à la place de ces gens, ce qui est normal, songeons à une situation plus récente : celle des « Pieds-Noirs » qui, retournant en Algérie après soixante ans, voient leurs maisons habitées par d’autres, leurs églises disparues ainsi que leurs vignes. Et même si une telle situation est purement hypothétique pour nous aujourd’hui, réfléchissons un instant à ce que l’on doit ressentir dans ce cas …
    Et c’est pourtant dans ce contexte que le prophète dit ces mots : « Debout, Jérusalem, resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Voici que les ténèbres couvrent la terre, et la nuée obscure couvre les peuples. Mais sur toi se lève le Seigneur, sur toi sa gloire apparaît ». Autrement dit, il y a ici la promesse que même « plongée dans la nuit, Jérusalem sera illuminée (v. 1-3) de façon définitive (v. 19-20) ; délaissée, elle retrouvera et ses enfants et une foule d’étrangers, qui la doteront de matériaux précieux et d’offrandes pour son Temple (v. 4-18) ; la conclusion laisse entrevoir pour le peuple de Dieu conversion et extraordinaire croissance (v. 21-22)¹. » Évidemment l’auteur de ces paroles ne s’adresse pas aux « murs » de Jérusalem. Ce message de consolation et d’appel au raffermissement des esprits, s’adresse à la communauté du Retour ; aux femmes et aux hommes qui ont gardé Jérusalem dans leurs cœurs.



    Cette image me parle beaucoup. Parce que dans la foi, telle qu’elle est en chacun de nous, nous sommes invités à passer des ténèbres à la lumière. Et ce n’est pas seulement une belle figure de style. Quelqu’un me dira peut-être : « Mais comment et pourquoi faire des efforts pour quelque chose d’incertain ; pourquoi se mettre en route » ?  La réponse est simple pour moi. Tu dois, tout d’abord, savoir dans ton cœur où se trouve ta « Jérusalem » - la source de ta vie. Et cette « Jérusalem » doit te manquer plus que les autres choses de ta vie. Et pour te mettre en route vers ta propre « Jérusalem », tu dois la désirer plus que ces autres choses. Ils étaient nombreux les Israélites, qui ne voulaient pas bouger et qui ont reconstruit leur vie en Babylonie ; les enfants sont nés, la maison est construite, le travail est mieux payé, etc…

   Pour nous, les chrétiens, notre « Jérusalem », la source de notre vie, le centre de notre culte, c’est Jésus Christ, en qui nous pouvons adorer le Père « en esprit et vérité » (voir Jn 4,5-42). La question qui se pose : « Est-ce que nous voulons vraiment nous lancer dans un chemin qui laissera la lumière venant de Jésus nous montrer ce qu’est l’obscurité, et ce qu’est la vraie lumière dans nos vies ?

Bon Dimanche dans la joie, pour chacune et chacun de vous, et en route vers la vraie Lumière – sourire,
Votre frère Bogdan

*********
¹selon la note pour Is 60,1 de la TOB - Traduction œcuménique de la Bible, édition Cerf 2012. Cf aussi, Ap 21 ,9-27.