Regroupe trois villages: GIGEAN, POUSSAN et MONTBAZIN
Père Bogdan LESKO, curé.

ANNONCES DU 20 JUILLET AU 11 AOÛT 2024

(Historique de l'agenda)
Recherche - Articles

Piochez dans le panier

Trois découvertes archéologiques bibliques importantes en 2022
03 JANVIER, 2023
PROVENANCE: FSSPX.NEWS

https://fsspx.news/fr/news-events/news/3-decouvertes-archeologiques-bibliques-importantes-en-2022-79047

Incrustations d’ivoire découvertes à Jérusalem
En 2022, l’archéologie en Terre sainte a fait de nombreuses découvertes et certaines d’entre elles sont très intéressantes, car elles démontrent ou confirment des faits relatés dans la Sainte Bible.

La révolte des Maccabées
La preuve d’un moment essentiel de l’histoire du peuple juif a été découverte dans le désert de Judée : une rare boîte en bois contenant un petit trésor de 15 pièces d’argent, datées des jours précédant la révolte des Maccabées.

La boîte a été cachée dans la grotte de Muraba’at, il y a environ 2 200 ans, et elle a été trouvée lors de fouilles effectuées en mai dernier.

Soulignant la nature unique de la découverte, le Dr Eitan Klein a précisé qu’il s’agissait de « la première preuve archéologique claire que les grottes du désert de Judée étaient utilisées comme zone d’activité pour les rebelles ou les réfugiés juifs dans les jours précédant la révolte des Maccabées, ou au début de celle-ci ».

La révolte des Maccabées, menée contre l’Empire séleucide et l’influence que leur mode de vie hellénistique avait sur la vie juive, a duré de 167 à 160 avant Jésus-Christ, mais est considérée comme ayant officiellement pris fin en 134 avant notre ère lorsque les Maccabées ont obtenu leur indépendance.

Fragments d’ivoire datant de l’âge de Fer
Au mois de septembre 2022, l’Autorité israélienne des antiquités a rendu publique sa découverte de fragments d’ivoire dans la Cité de David, à Jérusalem, qui « étaient apparemment encastrés dans un canapé-trône placé dans une structure de palais ».

Selon les archéologues en charge du dossier, il s’agit d’une découverte « extraordinaire » puisqu’il s’agit « d’un ensemble de plaques d’ivoire de la période du Premier Temple, parmi les rares trouvés dans le monde, et le premier de ce type trouvé à Jérusalem ».

Ils expliquent également que l’ivoire « était considéré comme l’une des marchandises les plus chères du monde antique, plus encore que l’or ».

Cette découverte montre l’importance de Jérusalem à l’époque décrite, et confirme certains passages bibliques qui décrivent l’emploi de l’ivoire incrusté, comme par exemple 1 Rois 10, 18 qui raconte la construction par le roi Salomon d’un grand trône en ivoire et recouvert d’or.

La maison de saint Pierre
Une inscription découverte lors de fouilles près du lac de Tibériade vient renforcer la thèse selon laquelle le site était une église construite sur la maison de saint Pierre et de son frère saint André, deux des premiers disciples du Christ, ont déclaré des archéologues.

Les chercheurs pensent qu’il s’agit de l’église des Apôtres, datant de l’époque byzantine, située dans le village biblique de Bethsaïde.

Les archéologues du Kinneret Institute for Galilee Archeology, du Kinneret College et du Nyack College, dirigés par les professeurs Mordechai Aviam et Steven Notley, ont déclaré mercredi que l’inscription dans un sol en mosaïque utilise un terme courant pour désigner Pierre, ce qui renforce leur théorie selon laquelle ils ont correctement identifié le lieu.

(Sources : jforum.fr/ timesofisrael.com – FSSPX.Actualités)
Illustration : © Cité de David